À  TOUS  CEUX  QUI  NOUS  DONNENT  DES  SUJETS  DE  PRIÈRE  

DANS  LE  GROUPE  "CHRIST-VIE-ET-ACTION"

Par AKPAGAN  Cyrille

 

C'est donc bon et utile de proposer des sujets de prière. Mais n'oublions pas que notre état d'esprit aussi  conditionne l'exaucement des prières que nous présentons à Dieu.  Comprenons cependant qu'il nous faut éviter le laisser-aller et le jemenfoutisme dans le domaine de la prière, car prier, c'est exercer un acte sacré, et qui, comme tel, a ses propres paramètres de fonction-nement enseignés par Jésus-Christ.

 

Quand, par exemple, bien-aimé dans le Seigneur, tu vas voir un avocat, pour qu'il intervienne dans ton affaire, tu lui expliques et tu lui déballes tout concernant ton dossier, n'est-ce pas ? Et si tu vas voir ton assistance sociale, tu lui expliques tout et tu lui apportes toutes les pièces demandées, n'est-ce pas ? De même, lorsque tu vas  voir ton médecin, tu lui racontes de quoi tu souffres dans ta vie physiologique, et tu détailles tout ! S'il te demande d'ôter tes vêtements, tu obéis, n'est-ce pas ?  

 

Maintenant, dans le domaine spirituel, on ne va quand-même pas te demander tout cela ! Mais quand tu demandes qu'on prie pour toi, tu hésites à présenter et à expliquer ton sujet ! Quelquefois, tu dis : "Prie pour moi pour une intention particulière" ! Pourrais-tu dire cela à ton médecin, ou lui demander qu'il te soigne pour une intention particulière, sans lui parler de ton mal ?  Cependant, à celui qui prie avec toi et qui t'accompagne dans la prière, tu ne veux même pas expliquer de quoi tu souffres, ou ton sujet de prière, et tu lui dis : "Je ne veux pas raconter ma vie". Si tel est le cas, sur quoi veux-tu qu'on prie pour toi ? Ne vaudrait-il pas mieux que tu pries pour ton problème tout seul et que tu t'en occupes toi-même?

 

La prière, ce ne sont pas seulement les mots qui sortent de ta bouche. Mais le plus important, c'est ton état d'esprit dans la prière. Pourquoi alors voudrais-tu demander qu'on prie pour toi avec ton état d'esprit de méfiance, de suspicion, de duplicité? Ce genre vie et de comportement limite les exaucements, parce que tu n'es pas d'un commun accord avec celui qui prie avec toi. Il faut plutôt être ouvert, transparent, être uni et d'un même accord avec l'autre dans le même sentiment de prière. C'est pour cela que Jésus a dit dans Matthieu 18:19 : "Je vous dis encore que, si deux d'entre vous s`accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux."

 

Donc, il faut qu'il y ait accord : oui, accord dans les pensées, dans le coeur, dans l'esprit, dans les motivations, dans les paroles, etc.. Or, toi tu veux prier dans un état d'esprit de méfiance et d'hypocrisie envers celui qui prie pour toi. La prière ne passera, car il n'y a pas d'empathie spirituelle, il n'y a pas d'accord fraternel, il n'y a de confiance mutuelle entre vous deux ! Une telle atmosphère épuise celui qui prie pour toi, et te prive d'exaucement...

 

Néanmoins, après cela, et sans résultats obtenus, tu dirais : "Le frère-là ou la soeur-là ne sait pas prier". Or, toi-même, as-tu examiné et analysé ton état d'esprit avant la prière, pendant la prière, et  aussi après la prière ?

 

Pour cela, si tu as de la méfiance dans ton coeur, pourquoi demander à la personne de prier pour toi, avec ton état d'esprit que tu entretiens et qui n'est pas favorable à la communion fraternelle?

 

C'est ainsi que les relations que nous entretenons les uns avec les autres peuvent favoriser nos prières, si elles sont bonnes et sanctifiées. Mais elles peuvent aussi détruire ou bloquer nos prières, si elles ne sont pas fraternelles et spirituelles.

 

Dans "Christ-Vie-et-Action", nous insistons sur la prière et l'accompagnement dans la prière. De quelle utilité serait-il de donner un sujet de prière sans en dire les raisons, ni de qui cela vient. Or, si vous demandez qu'on prie pour quelqu'un, cela veut dire que vous connaissiez la personne, et que vous vous engagiez à nous faire un compte-rendu de l'état de la personne, pour que nous sachions comment présenter des actions de grâces à notre Seigneur pour ce qu'Il aura fait.

 

Mais quelquefois, des gens balancent des sujets de prière dont ils ne connaissent même pas la personne en question. Et nous prions, nous continuons de prier, sans nouvelles de la personne ! Est-ce spirituel ? La personne est-elle guérie ou toujours malade ou déjà décédée ?  Nous n'en savons rien, rien et rien ! Et nous continuerons malheureusement de prier pour elle !!!!  Voyez-vous où cela nous emmène ? Comment pourrait-on prier et continuer de prier dans un tel cas de laisser-aller ? 

 

Jésus a guéri dix lépreux (Luc 17:11-19). Mais il y avait un seul qui est revenu pour lui faire un compte rendu de son état de guérison, et c'était lui qui fut béni. Si Jésus Lui-même a besoin d'un compte rendu en retour, croyez-vous que nous aurions tort de demander des nouvelles des gens pour lesquels nous prions ?

 

À titre d'exemple, lorsque j'étais à Genève, du 19 au 31 juillet 2019, j'ai demandé à avoir des nouvelles d'un frère hospitalisé, du nom de Georges, et qui habite à Genève. (Je ne le connais.) C'est quelqu'un du groupe qui nous avait demandé de prier pour lui. Mais la personne, qui avait donné le nom de G., n'a pas pu me fournir des nouvelles de ce frère, pour que j'aille lui rendre visite à l'hôpital où il était, à Genève. Peut-être que la personne ne le connaissait pas, non plus, et qu'elle ait eu le sujet de prière quelque part pour nous le donner en vue de la prière pour lui.... !!!  Donc, je n'ai pas pu aller voir ce frère, ni avoir de ces nouvelles... Et nous continuons de prier pour lui. Est-il plus souffrant, ou guéri, nous ne savons rien de lui !  Comment devrait-on travailler ainsi pour Dieu ?

 

Beaucoup de personnes prennent peut-être la prière pour un jeu ou quelque chose d'anodin et de badin, ou malheureusement comme quelque chose de très secondaire  ! C'est pour cela aussi que les réunions de prière sont désertées dans des églises. Mais pour des concerts et autres divertis-sements, les églises sont remplies jusqu'au portail de la cour, sinon jusque dans les rues avoisinantes... C'est dommage !  

 

D'autres personnes aussi demandent qu'on prie pour elles. Mais bien qu'elles sachent qu'à tel ou tel jour, et à telle heure, la séance de prière commencera pour elles, les mêmes personnes sont devant leur télé pendant ce temps, en train de suivre un film ou un match, ou en train de faire autre chose, et elles ne participent pas à la séance de prière dont elles ont pourtant été informées. N'est-ce pas du laisser-aller ? Comment une telle attitude jemenfoutiste pourrait-elle contribuer à apporter de la bénédiction et de l'exaucement à la prière pour ces personnes ? 

 

Quelqu'un qui prie pour vous, c'est quelqu'un qui vous aime. En effet, "des frères prient pour vous, parce qu'ils vous aiment à cause de la grâce éminente que Dieu vous a faite".  (2 Cor. 9:14). Ainsi, celui qui prie pour vous exerce une grande responsabilité...., qu'il ne faut pas négliger. Respectez-le, et honorez Dieu à travers ce qu'il fait, en évitant toute duplicité envers lui, car l'hypocrisie détruit les relations : c'est un grand obstacle à une vie de prière dans un groupe. C'est pour cela que, dans le sanctuaire, Dieu a fait de cette responsabilité le métier des sacrificateurs sanctifiés et consacrés... Il nous faut effectuer l'étude du sanctuaire pour savoir ces choses et aussi qui nous sommes....

 

Prier et intercéder, d'accord !  Une intercession est certes une prière, mais toutes les prières ne sont pas des intercessions.  D'autre part, il y a une différence entre prier et mener une vie de prière ! Comment le savoir ? Eh bien, reportez-vous donc au livre : "Les Dimensions de la prière et de la vie de prière" , P. P . 97-148 (Titre : "Comment pouvoir mener sa vie de prière" et aussi au titre : "Prière et exaucement").

 

Pour voir ce livre (et peut-être pour le commander), cliquez sur son titre.

 

Par le frère AKPAGAN Cyrille

 

_______________________

CHRIST-VIE-ET-ACTION                                                            

La vie du Christ et  l'action du Christ !  Pour mener l'action du Christ, il faut avoir la vie du Christ. Et pour avoir la vie du Christ, il faut avoir l'Esprit du Christ. En effet, "si quelqu'un n'a pas  l'Esprit du Christ, il ne lui appartient pas" !  (Romains 8:9).

Contact : christvieetaction@free.fr   

 

RETOUR  A  LA  PAGE  DE  LA  PRIÈRE  POUR  LES  MALADES  

                                      

RETOUR A LA PAGE DES THEMES